Réglementation sur les défibrillateurs en Navarre

Décret du gouvernement de Navarre sur la cardioprotection

Législation de Navarre sur les défibrillateurs DEA DESA

Règlement défibrillateur Navarre

DÉCRET PROVISOIRE 6/2019, du 30 janvier, qui réglemente l'installation de défibrillateurs externes automatisés et la formation à leur utilisation.

 

ÉNONCÉ DES MOTIFS

 

Par le décret provincial 176/2011 du 31 août, l'utilisation de défibrillateurs externes automatiques et semi-automatiques a été réglementée en dehors du domaine de la santé dans la Comunidad Foral de Navarra.

Ledit décret foral a été publié en développement des dispositions de la loi forale 10/1990, du 23 novembre, sur la santé, qui parmi ses principes informatifs et généraux comprend celui de la conception intégrale de la santé et qui prévoit que les ressources, les moyens organisationnels et les actions des administrations sanitaires de la Communauté Forale seront orientées vers la satisfaction du droit à la protection de la santé par la promotion de la santé, la prévention des maladies et les soins de santé.

D'autre part, il convient de tenir compte du fait que le décret royal 365/2009 du 20 mars a établi les conditions et exigences minimales de sécurité et de qualité dans l'utilisation de défibrillateurs externes automatiques et semi-automatiques en dehors du domaine de la santé, une base norme qui doit être respectée dans le règlement d'aménagement.

Le plan de santé de Navarre 2014-2020 intègre le développement de dispositifs non médicaux comme stratégie pour compléter l'action dans les urgences dépendant du temps, et pour cela, il est nécessaire de différencier les dispositifs de première ligne et d'ajuster les besoins de formation pour nouvelles réalités technologiques. D'autre part, il est nécessaire pour l'opérabilité des dispositifs de disposer d'informations actualisées, rigoureuses et opérationnelles, différenciant les enregistrements prioritaires de ceux pouvant contribuer de manière moins qualifiée à l'action d'urgence attendue.

A cet effet, la nouvelle norme entend mettre à jour les dispositions de l'arrêté régional précité visant à établir les bases de l'intégration opérationnelle des défibrillateurs externes dans le système de santé, définissant les plus utiles pour la prise en charge des urgences temporisées.

De même, il entend définir les lieux obligatoires pour son installation, les personnes dont la formation est considérée comme essentielle pour son bon fonctionnement, la formation requise pour son utilisation et les enregistrements nécessaires pour disposer d'informations opérationnelles à jour. L'utilisation de défibrillateurs par le personnel de santé est régie par sa propre réglementation, de sorte que les exigences établies dans cette réglementation pour l'intervention des premiers intervenants ne sont pas applicables.

Afin de délimiter les espaces dans lesquels l'installation de défibrillateurs est considérée comme obligatoire, la prise en compte de la plus grande probabilité d'un événement nécessitant leur utilisation a été envisagée.

Les réglementations comparatives d'autres communautés autonomes ont également été revues lors de la définition des ratios qui recommandent une installation obligatoire.

En ce qui concerne la formation, la réglementation actuelle n'envisage pas les possibilités offertes par les outils de formation en ligne, qui sont explicitement intégrés dans les aspects de formation à inclure. De même, il est envisagé, comme cela ne pourrait être moindre, la nécessité pour l'Administration de garantir un accès continu à la formation de base, car lors de la définition des espaces d'installation obligatoires, une coresponsabilité est requise dans la formation des personnes clés pour leur utilisation appelées. "premiers intervenants".

D'autre part, le principe de fonctionnement des dispositifs d'installation obligatoires impose leur communication obligatoire à l'Administration, qui doit tenir à jour en permanence un registre des dispositifs d'installation obligatoires, ainsi que les conditions matérielles et personnelles de leur utilisation, question qui, avec le la réglementation en vigueur à ce jour n'a pas été suffisamment résolue.

La règle proposée a été rapportée conformément au principe d'égalité de traitement et d'exercice du droit à la santé.

Conformément à ce qui précède, sur proposition du ministre de la Santé, conformément au Conseil de Navarre, et conformément à la décision adoptée par le gouvernement de Navarre lors d'une séance tenue le XNUMX janvier deux mille dix-neuf,

 

DÉCRET

 

Article 1

Objet

 

Cet arrêté foral a pour objet de réglementer l'installation de défibrillateurs externes automatisés en dehors du domaine de la santé, ainsi que la formation nécessaire des premières personnes impliquées dans la prise en charge de ceux qui subissent un arrêt cardiorespiratoire.

 

Article 2

Définitions

 

Pour l'application des dispositions du présent arrêté régional, il est entendu par :

 

  • a) Défibrillateur externe automatisé (DEA) : dispositif médical capable d'analyser le rythme cardiaque, d'identifier les arythmies mortelles susceptibles de défibrillation et d'administrer un choc électrique qui rétablit un rythme cardiaque viable, avec des niveaux de sécurité élevés. Cette définition doit être comprise comme incluant les défibrillateurs externes semi-automatiques.
  • b) Capacité ou capacité : nombre maximum autorisé de personnes qu'un lieu peut admettre selon une licence municipale ou un document délivré ou une déclaration équivalente à ces fins.
  • c) Premier répondant : la personne qui, en raison des fonctions exercées, est la plus susceptible de prodiguer les premiers soins aux personnes en arrêt cardiorespiratoire. Aux seules fins d'application du présent arrêté foral, s'entendent les personnes appartenant aux services ou groupements suivants :
  1. Police locale, agents communaux et huissiers.
  2. Police forale de Navarre.
  3. Pompiers de Navarre‐Nafarroako Suhiltzaileak.
  4. Piscine surveillée et autres espaces sportifs et récréatifs.
  5. Les personnes responsables de l'utilisation des DEA pendant la durée de leur ouverture au public, dans les espaces et installations énumérés à l'article 3 de la présente norme.

 

Article 3

Espaces et installations nécessaires pour avoir un DEA

 

Il sera obligatoire d'installer un DEA situé dans un point central et à égale distance des zones les plus éloignées dans les espaces ou lieux suivants :

  • a) Les établissements commerciaux qui ont une surface commerciale utile de plus de 2.000 XNUMX mètres carrés.
  • b) Centres commerciaux constitués d'un ensemble d'établissements commerciaux situés dans un ou plusieurs bâtiments connectés, qui totalisent une surface commerciale utile de plus de 2.000 XNUMX mètres carrés.
  • c) Aéroports.
  • d) Les gares ferroviaires et routières des villes de plus de 10.000 XNUMX habitants.
  • e) Centres éducatifs avec personnel enseignant, personnel non enseignant et étudiants de plus de 700 personnes.
  • f) Centres ou espaces de travail où plus de 700 personnes travaillent ensemble.
  • g) Les centres sportifs, les piscines et toute installation sportive ou récréative d'une capacité autorisée ou prévue de plus de 500 personnes.
  • h) Les établissements, installations ou espaces où se déroulent des spectacles, des activités culturelles ou récréatives d'une capacité autorisée de plus de 700 personnes.
  • i) Tout autre espace ou installation d'une capacité de plus de 700 personnes.
  • j) Dans les communes disposant d'une police locale, d'agents municipaux ou d'huissiers, un DEA sera disponible, qui devra être transporté au moins dans un véhicule de patrouille opérationnel. Dans les villes de plus de 10.000 50 habitants, la DEA sera disponible dans au moins XNUMX % des véhicules de patrouille opérationnels.
  • k) La Police Forale de Navarre disposera d'un défibrillateur dans au moins une des patrouilles opérationnelles dépendant du Commissariat Central de Pampelune et des commissariats d'Alsasua, Elizondo, Estella, Tafalla, Sangüesa et Tudela.
  • l) Résidences et centres de jour pour personnes âgées handicapées de plus de 100 lits.

 

Article 4

Installation et maintenance DAE

 

  1. L'obligation d'installer et de maintenir les DEA dans des conditions de fonctionnement adéquates dans les espaces ou lieux indiqués à l'article 3 du présent arrêté régional incombera aux personnes physiques ou morales qui en sont propriétaires.
  2. Les DEA doivent être conformes à la réglementation en vigueur régissant les dispositifs médicaux. Les responsables des entités qui les installent seront tenus de les entretenir et de les conserver conformément aux instructions du fabricant.
  3. Les DEA seront situés dans un endroit visible et accessible et seront dûment signalés par une signalisation universelle recommandée par le Comité international de coordination de la réanimation (ILCOR), comprenant le numéro de téléphone 112-SOS Navarra. Au même endroit, les règles d'utilisation seront affichées dans les langues officielles de la ville et dans d'autres langues à la discrétion du propriétaire de l'installation.

 

Article 5

Déclaration de responsabilité pour l'installation DEA

 

  1. Les personnes physiques ou morales tenues d'installer un DEA conformément aux dispositions du présent arrêté foral doivent faire une déclaration responsable adressée au ministère de la santé dans un délai maximum de 30 jours à compter de son installation, indiquant les données d'identification de la personne physique ou morale. qui l'exécute, le lieu où l'appareil sera installé, ainsi que l'identification et les coordonnées de la ou des personnes pouvant utiliser le DEA si nécessaire et leur disponibilité horaire. Cette déclaration responsable doit être faite selon le modèle établi à l'annexe I du présent arrêté régional.
  2. Une fois la convenance de la déclaration vérifiée, la DEA sera inscrite au registre prévu à l'article 10.1 b).
  3. Les personnes physiques ou morales non obligées d'installer DEA peuvent faire la même communication, étant tenues de se conformer aux
  4. La modification des données contenues dans la déclaration responsable et le retrait de l'un des DEA doivent également faire l'objet d'une déclaration responsable dans les 15 jours à compter de la date à laquelle ladite modification ou retrait est intervenu.

 

Article 6

Utilisation des DEA

 

  1. Les DEA d'installation obligatoire seront utilisés par du personnel non sanitaire formé conformément aux dispositions du présent arrêté régional avec l'appui des services d'urgence sanitaire dans les conditions établies au présent article.
  2. Chaque action avec un DEA entraînera une communication immédiate avec le numéro de téléphone d'urgence 112-SOS Navarra pour l'activation urgente de la chaîne de survie.
  3. Après chaque utilisation, la personne qui a utilisé le DEA avertira le service médical d'urgence qui se rendra sur les lieux de l'incident, et cela le reflétera dans son protocole de soins afin d'évaluer l'efficacité de l'utilisation du DEA dans les soins. des patients urgences dépendantes du temps.
  4. Sont considérées comme situations exceptionnelles qui dispensent l'utilisation du DEA par du personnel formé, celles dans lesquelles l'installation du DEA n'est pas considérée parmi les obligatoires définies dans le présent arrêté régional ou lorsqu'il n'est pas possible de faire appel à une personne formée pour une intervention immédiate. . Dans le cas où une personne formée arriverait sur le site, elle aura la préférence pour l'utilisation du DEA jusqu'à l'arrivée de l'équipe de santé.

 

Article 7

Formation des premiers intervenants

 

  1. Les personnes physiques ou morales responsables des lieux ou espaces indiqués à l'article 3 détermineront le nombre de secouristes devant être formés à l'utilisation des DEA, de manière à garantir qu'il y ait au moins une personne formée pendant toute la durée du planning. leur fonctionnement.
  2. Les premiers intervenants doivent avoir une formation ou des qualifications accréditées leur permettant d'utiliser les DEA conformément aux dispositions de la réglementation de base de l'État ou, à défaut, suivre une formation initiale théorique-pratique contenant au moins le programme et la procédure d'évaluation établis en annexe. II du présent arrêté régional.
  3. La formation initiale aura une durée minimale de six heures réparties en trois heures de formation théorique de base dispensée de préférence en ligne et trois heures de formation pratique dispensée en présentiel. Le ministère de la santé mettra à la disposition des entités de formation un module de formation théorique avec le contenu proposé. Le nombre maximum de participants à la partie présentielle sera de huit par instructeur. La partie présentielle du cours sera consacrée à la formation pratique aux techniques de dégagement des voies respiratoires, à la réanimation cardiorespiratoire de base et à l'utilisation du DEA. Cette partie doit être coordonnée et dirigée en personne par des professionnels médicaux ou infirmiers formés en réanimation avancée. En outre, d'autres personnes titulaires d'un diplôme en médecine, en soins infirmiers, en formation professionnelle en urgence sanitaire ou avec une formation d'instructeur en maintien de la vie de base peuvent être des enseignants, bien que la conduite en face à face des cours soit limitée aux personnes définies dans le paragraphe précédent.
  4. Pour dispenser les cours, il sera nécessaire de disposer au minimum du matériel suivant : un mannequin adulte pour quatre personnes à former, un mannequin enfant pour huit personnes à former, un défibrillateur de simulation avec patchs pour huit personnes à former formés, et des articles pour le nettoyage et la désinfection du matériel entre les utilisations.
  5. Les personnes ayant suivi la formation initiale visée aux paragraphes 2, 3 et 4 du présent article suivent tous les deux ans une formation continue pratique en entreprise de deux heures, telle que précisée à l'annexe III du présent arrêté régional. Le nombre maximum de participants sera de douze par instructeur et le reste des exigences établies dans lesdites sections doivent être respectées.
  6. Toute personne non visée au paragraphe 1 du présent article peut également suivre les cours de formation visés aux annexes II et III, en s'inscrivant aux cours organisés par le gouvernement de Navarre lorsque la disponibilité le permet, ou aux cours dispensés par des formations publiques ou privées. entités qui satisfont aux exigences établies dans le présent décret régional.

 

Article 8

Exigences des entités ou des personnes de formation

 

  1. Les cours pour les premiers intervenants seront organisés par des entités éducatives dépendant du gouvernement de Navarre ou d'autres entités publiques ou privées ou des particuliers qui répondent aux exigences établies dans le présent décret régional.
  2. Les personnes ou entités qui entendent dispenser les cours de formation initiale et continue visés à l'article 7 du présent arrêté régional doivent déposer auprès du ministère de la Santé, préalablement au début de l'activité, une déclaration responsable selon le modèle établi en annexe. IV accompagnant la documentation qui y est indiquée.
  3. Une fois la régularité de la déclaration vérifiée, celle-ci sera enregistrée dans le registre prévu à l'article 10.1a).
  4. Les ajouts et retraits de personnel enseignant et toute autre modification affectant les exigences des cours, ainsi que la cessation de l'activité, doivent faire l'objet d'une nouvelle déclaration responsable dans un délai de 15 jours à compter de leur survenance.

 

Article 9

Certificats

 

  1. La réalisation et la réussite des tests d'évaluation des cours visés à l'article 7 entraîneront la délivrance d'une attestation accréditant la réalisation du cours par l'entité ou la personne de formation, qui mentionnera l'entité émettrice et la date de réalisation, selon au modèle figurant à l'annexe V.
  2. Les entités ou individus de formation doivent tenir un registre des cours suivis et des certificats délivrés.
  3. Aux fins d'accréditation de la formation visée dans le présent décret régional, les certificats délivrés par des entités ou des personnes qui enseignent des cours similaires conformément à la réglementation en vigueur dans d'autres Communautés autonomes ou dans d'autres États membres de l'Union européenne auront la même validité .

 

Article 10

Documents administratifs

 

Les registres suivants seront conservés, rattachés au ministère de la Santé :

 

  • a) Registre des personnes physiques ou morales qui ont fait une déclaration responsable pour dispenser des cours de formation à l'utilisation des DEA en Navarre.
  • b) Registre des DAE installés, communiqué au moyen d'une déclaration responsable.

 

Article 11

Inspection et contrôle

 

Le ministère de la Santé inspectera les activités des entités de formation et des personnes qui ont fait une déclaration responsable de leur activité, ainsi que les installations des personnes physiques ou morales qui ont communiqué qu'elles disposent de défibrillateurs, afin de vérifier leur adéquation à ce qui est établi dans cet arrêté foral.

 

DISPOSITION ADDITIONNELLE

 

Disposition complémentaire unique

Formation du personnel de santé et des premiers intervenants

 

Les personnes ayant des qualifications sanitaires en médecine, en soins infirmiers, en formation professionnelle en urgence sanitaire ou d'autres professionnels de la santé dont le cursus comprend la réanimation cardiorespiratoire et l'utilisation du DEA, doivent suivre une formation continue selon leurs plans de formation spécifiques.

Le personnel sans qualification sanitaire officielle qui fournit des services de transport ambulancier doit certifier la formation établie pour les premières personnes concernées à l'article 7 du présent arrêté régional.

 

DISPOSITIONS TRANSITOIRES

 

Première disposition transitoire

Des personnes préalablement formées

 

Les personnes tenues de suivre le cours de formation établi à l'article 7 et dans la seule disposition supplémentaire du présent décret régional qui ont un certificat valide accréditant avoir suivi une formation initiale ou continue comme requis par le décret régional 176/2011, du 31 août, qui réglemente l'utilisation de défibrillateurs externes automatiques et semi-automatiques en dehors du domaine de la santé dans la Communauté Forale de Navarre, ils n'auront pas besoin de suivre le cours de formation initiale. Ces certificats seront valables dans les mêmes conditions et avec les mêmes effets que ceux réglementés dans la présente norme.

 

Deuxième disposition transitoire

Centres de formation préalablement agréés

 

Les entités de formation qui ont des autorisations en vigueur pour dispenser des cours conformément aux dispositions du décret provincial 176/2011 du 31 août susmentionné, peuvent les maintenir pendant la période de validité qui y est établie. Passé ce délai, s'ils souhaitent poursuivre leur activité d'enseignement, ils doivent procéder conformément aux dispositions du présent arrêté régional.

 

Troisième disposition transitoire

Période d'adaptation transitoire

 

Une période transitoire de six mois est instituée pour le respect des obligations contenues aux articles 3, 7 et 8 du présent décret.

statutaire.

 

DISPOSITION ABROGATIVE

 

Disposition dérogatoire unique

Abrogation réglementaire

 

Décret provincial 176/2011, du 31 août, qui réglemente l'utilisation de défibrillateurs externes automatiques et semi-automatiques en dehors du domaine de la santé dans la Comunidad Foral de Navarra, et toutes les dispositions de rang égal ou inférieur qui s'y opposent sont abrogées par le décret foral.

 

PROVISIONS FINALES

 

première disposition finale

facultés de développement

 

Le ministre de la santé est autorisé à édicter les dispositions nécessaires à l'élaboration du présent arrêté régional.

 

Deuxième disposition finale

Entrée en vigueur

 

Ce décret régional entrera en vigueur le lendemain de sa publication au Journal Officiel de Navarre.

Pampelune, le 30 janvier 2019.

 

Le président du gouvernement de Navarre, Uxue Barkos Berruezo.

 

Le ministre de la Santé, Fernando Domínguez Cunchillos.

 

Téléchargez ici le réglementation sur les défibrillateurs DEA DESA en Navarre

 

Nous sommes des installateurs de défibrillateurs et des points de sauvetage cardiaque

 

Neosalus Navarra nous réalisons des installations de défibrillateurs DEA, nous effectuons la maintenance et la formation des équipements en SVB et l'utilisation du défibrillateur pour se conformer à la réglementation sur les défibrillateurs externes semi-automatiques, services complets de cardioprotection en Navarre. Contactez-nous en Navarre pour toute installation, maintenance ou réparation d'équipements DAE dont vous pourriez avoir besoin, dans des établissements que nous certifions des espaces cardioprotégés en Navarre.

 

articles connexes

Image(s)
Entreprise de cardioprotection experte dans les espaces cardioprotégés avec services d'installation de défibrillateurs, maintenance et réparation d'équipements AED. Académie de secourisme certifiée avec cours Basic Life Support et utilisation du défibrillateur, formation 100% subventionnée.
Image(s)
Image(s)

Lo plus leido

Contact

PCiTAL, Bâtiment Incuba, Bureau 1.7, 25003 Lleida
neosalus@neosalus.com
+34 900 52 56 78

Assistance technique 24h/XNUMX

+34 646 20 26 16
+34 902 02 72 76
sat24@neosalus.com

Image(s)